Trouver facilement une activité

LE VENT SE LEVE
  • LE VENT SE LEVE

  • Disponible en :
  • (LES IDIOTS / IRRECUPERABLES ?)
  • Théâtre contemporain
  • du 29/03/2017 au 02/04/2017.
  • THEATRE 13 SEINE
    30 rue du Chevaleret
    (Métro: Bibliothèque F.Mitterrand)
    75013 PARIS 13 FR
  • 20,00 €

LE VENT SE LEVE: (LES IDIOTS / IRRECUPERABLES ?)


Conception, réalisation et mise en scène David Ayala

Avec (co-créateurs): Sophie Affholder,Fabienne Augié, David Ayala, Elodie Buisson, Diane Calma, Roger Cornillac, Hervé Gaboriau; Stéphane Godefroy, Christophe Labas-Lafite, Alexandre Morand, Maryse Poulhe, Véronique Ruggia, Philippe Sturbelle

Critique ludique et époustouflante

Que reste-t-il lorsque tout référent idéologique a disparu dans une amnésie de l’Histoire ? Lorsque le politique qui a essoré les corps et désespéré les esprits se trouve supplanté par la suprématie de la consommation et de la médiatisation désormais érigées au rang de religions ? Lorsque le virtuel est devenu le nouveau «shoot» des masses ? Que reste-il alors, si ce n’est l’avènement aussi drôle que pathétique d’un nouvel être. Un mutant qui peuple les rues, les maisons et jouit d’une souveraineté sans borne : l’idiot.


Critique ludique et époustouflante, Le vent se lève s’emploie à traquer et à mettre en scène les comportements dits «normaux» et «anormaux» des citoyens-spectateurs décrits par l’écrivain, essayiste et cinéaste Guy Debord en son temps. David Ayala met ainsi en évidence la manière dont le curseur de l’histoire a fait dérailler la machine donnant lieu à un monde peuplé d’individus privés par la puissance de l’ultralibéralisme de toute capacité d’intelligence et de discernement.

Dans cette mise en scène inventive construite sous forme de séquences en short cuts inspirés de Robert Altman rejouant des situations de la vie quotidienne en mode tragi-comédie, Le vent se lève interroge notre capacité à être encore humain dans un monde globalement «idiotisé».

En réinvestissant la puissance de la pensée d’écrivains emblématiques tels que Pasolini, Muray, Sade... c’est le désespoir de vivre dans nos réalités contemporaines qui est passé au crible et ainsi transfiguré par la force d’un souffle galvanisant, prophétique et salvateur.


On leur parle toujours comme à des enfants obéissants, à qui il suffit de dire : « il faut », et ils veulent bien le croire. Mais surtout, on les traite comme des enfants stupides, devant qui bafouillent et délirent des dizaines de spécialisations paternalistes, improvisées de la veille, leur faisant admettre n'importe quoi en le leur disant n'importe comment ; et aussi bien le contraire le lendemain. Guy Debord

 

Choisissez votre date via le moteur de recherche OU directement dans le calendrier

Haut de page

Nouveau ! Affinez votre recherche selon vos critères Choisir mes critères

Période

Jours

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
   

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

   
Accueil Sécurité Aide Points de retrait Conditions de vente Moyens de paiement FAQ Contactez-nous Mentions légales © Fnac