Trouver facilement une activité

ADIEU FERDINAND !
  • ATHENEE THEATRE LOUIS-JOUVET
    7 rue Boudreau
    75009 PARIS 09 FR
  • 39,60 €

 Philippe Caubère
ADIEU FERDINAND !
deuxième soirée: LE CASINO DE NAMUR

Il fallait bien que ça arrive…  D'aucuns penseront : il était temps !   Voire :   c'est un peu tard. Peu importe, c'est là. Mais que l'on ne se réjouisse pas trop vite ! Il ne s'agira en aucun cas d'un adieu à la scène, -rien ne m'empêchera (sauf peut-être, un jour, mon corps…) de reprendre Danse du Diable et autres soixantuitarderies ou arianeries, si l'envie et le besoin s'en font sentir-  mais bien d'un adieu au personnage.  Adieu littéraire, si j'ose dire. Il me faut bien en finir avec cet adolescent attardé, isolé, chéri et fantasmé que j'avais imaginé sous l'influence, entre autres, du Céline de Mort à crédit. Plus jamais, -ça, je vous le jure- je n'écrirai de spectacle dont le héros, ou non héros comme on voudra, portera ce prénom familier, fatidique et  « chargé ». Quel sera le suivant, je n'en sais rien, mais sûrement plus celui-là. Ce qui n'est pas pour moi anecdotique, je vous l'assure. En attendant, il sera bien, cette fois encore, le protagoniste principal des deux nouveaux spectacles que je suis en train d'écrire et de monter. Composés de trois séquences inédites du Roman d'un acteur que j'ai toujours rêvé de jouer, mais que leur importance et leur dimension m'avaient empêché d'introduire dans des épisodes déjà surchargés. Trois histoires, trois nouvelles de théâtre, « trois contes », en référence au titre célèbre de Flaubert, donné(e)s sur deux soirées.

 

Deuxième soirée (qui pourrait s'appeler Bruno)

Le Casino de Namur fera se retrouver, quelque temps plus tard, Bruno, pilier du Roman d'un Acteur, et Ferdinand, en plein marasme et hiver belges. De la voiture pourrie de Bruno, où se rejouera un dialogue historique du Roman sur les raisons mystérieuses de l'appétence des avocates pour la sodomie, jusqu'à ce casino qui fait le titre ; et où les entraînera, dans l'ombre de Dostoïevski, la passion pour le jeu de la famille Pétrieux, gros cultivateurs de betteraves et parents de Jean-Marie, ami comédien de nos héros. Mieux que leur passion, ils leur communiqueront leurs vices : à Ferdinand, celui de gagner. Et à Bruno, celui de perdre.  

Ces deux nouveaux spectacles, rigoureusement indépendants, ne prétendent pas être deux nouveaux « épisodes » d'un Roman bouclé depuis longtemps, mais seulement deux soirées de divertissement, un feu d'artifice, un bouquet final.

Un testament provisoire. Et jubilatoire !

 

 

Choisissez votre date via le moteur de recherche OU directement dans le calendrier

Haut de page

Nouveau ! Affinez votre recherche selon vos critères Choisir mes critères

> Voir le plan de salle

Période

Jours

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
       

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

Accueil Sécurité Aide Points de retrait Conditions de vente Moyens de paiement FAQ Contactez-nous Mentions légales © Fnac