Trouver facilement une activité

FEMI KUTI
  • FEMI KUTI

  • Disponible en :
  • + PREMIERE PARTIE
  • Musiques d'Afrique
  • le jeudi 01/11/2018 à 20h15
  • K'FE QUOI
    ZA Les Chalus
    04300 FORCALQUIER FR
  • 11,80 €

Billet ni repris ni échangé Lic. ent. 2-1097067 / 3-1097064 Gratuit pour les moins de 10 an(s)

Aix'Qui? et le K'Fé Quoi! présentent : 

FEMI KUTI 

Femi Kuti est le cœur et l’âme de l’Afrobeat moderne. Créé par Fela, l’Afrobeat a poussé plusieurs générations de musiciens à utiliser, au Nigeria et dans le monde, la musique comme arme pour se battre pour la justice et la liberté. Femi et son groupe, Positive Force, sont à la pointe de ce mouvement, en élargissant continuellement le vocabulaire de la musique, en ajoutant des notes de punk et de hip-hop au son, tout en conservant ces racines traditionnelles et son message politique.

One People One World voit Femi revenir aux racines africaines de la musique. Des notes de reggae, de highlife, de soul, de R&B et d’autres saveurs africaines, caribéennes et afro-américaines tournent à travers le mélange, ajoutant de la profondeur et de la complexité aux arrangements, mais les influences ne dérangent pas le son caractéristique de Femi. «Quand j’étais petit, j’écoutais du funk, du highlife, du jazz, des chansons folkloriques, de la musique classique et des compositions de mon père, donc vous entendez ces choses dans la musique, mais tout sur cet album vient strictement de mon cœur et de mon âme. Comme l’Afrique elle-même, l’Afrobeat a des possibilités infinies dans sa structure. Comme nous jouons en live au Shrine, les chansons évoluent, absorbant l’énergie du public. C’est comme peindre, avec les teintes changeantes et les tons des danseurs qui colorent la musique. Quand nous l’emmenons en studio, vous entendez toutes ces influences bouger ensemble.»

Chanteur, saxophoniste, mais également, claviériste et trompettiste, Femi, dont la voix nerveuse s’affine parfois de douceur soul, signe un album palpitant, enregistré et produit à Lagos par Sodi, le producteur français avec lequel il travaille depuis des années. Il s’entoure d’une solide section de cuivres qui donne une brillance étincelante à sa musique, funky en diable. S’il n’a rien perdu de sa pugnacité, après No Place for My Dream, son album précédent (2013), il semble aujourd’hui accepter de rêver, au point de lancer quelques messages d’espoir (Africa Will Be Great Again) et de réconciliation (One People One World). Et de faire de l’utopie son nouveau carburant ? Patrick Labesse – Le Monde (24/02/18)

+ Première Partie 

Accueil Sécurité Aide Points de retrait Conditions de vente Moyens de paiement Données personnelles FAQ Contactez-nous Mentions légales © Fnac