Trouver facilement une activité

BACH, VIOLON CLARA CERNAT
  • BACH, VIOLON CLARA CERNAT

  • Musique classique
  • le dimanche 16/12/2018 à 11h00
  • HOTEL PALLADIA
    271 avenue de Grande-Bretagne
    31300 TOULOUSE FR
  • 25,00 €

L'Hotel Palladia (L.1099908) en accord avec l'Orchestre de Chambre de Toulouse présente

Bach 

Violon, Clara Cernat

Jean Sébastien Bach (1650-1785)
Concerto pour violon en mi majeur
Violon, Clara Cernat
Double concerto en ré mineur
Violons, Clara Cernat, Nicolas Kononovitch
Georg Friedrich Handel (1685-1759)
Concerto grosso op 6 n°6
Arcangelo Corelli (1653-1713)
Concerto pour la Nuit de Noël

Jean-Sébastien Bach est un personnage complexe. Il se définit comme « un ouvrier à la gloire de Dieu », et au final compose assez peu d’œuvres purement instrumentales. Parmi celles-ci, les concerti de violons si célèbres aujourd’hui et qui sont au programme des études de tous les violonistes ! A côté de son imposante production pour les cérémonies d’église (cf ses innombrables chorals et cantates), ses œuvres instrumentales sont plutôt d’inspiration italienne. Bien que n’ayant jamais quitté l’Allemagne, qu’il traversera à pied sur 400 km pour rendre visite à Buxtehude qu’il admire, Bach se tient informé de tout ce qui s’écrit en musique à l’époque. La musique italienne influence toute l’Europe, et c’est elle qui a la faveur des princes. Comme pour Mozart, nous avons peine à imaginer que Bach ne fut pas unanimement reconnu et célébré de son vivant. Pourtant, son contemporain Telemann est à l’époque bien plus célèbre. Les instrumentistes reprochent à Bach de ne leur laisser aucune liberté. Ils aiment ornementer les thèmes, comme les compositeurs italiens les y encouragent, et Bach écrit lui-même toute l’ornementation ! C’est une frustration pour tous ces virtuoses, souvent compositeurs et qui aiment faire étalage de leurs talents. Pour servir cet immense compositeur, nous avons invité Clara Cernat. Formée à la célèbre école roumaine de violon, elle est l’invitée des plus grands festivals. Professeur Hors-Classe au Conservatoire, elle y a formé de nombreux élèves, dont Nicolas Kononovitch qui sera son partenaire pour le double concerto de ce programme. La musique de Bach, comme celle de tous les compositeurs baroques sera oubliée pendant des siècles. A l’exception de Mendelssohn qui osera donner en concert la Passion selon St Matthieu 100 ans après la première création, le monde musical ne s’intéressera aux musiques du passé que pour la formation des étudiants. Il faudra attendre le grand mouvement de ré-interprétation de la musique baroque à partir de 1945 pour entendre à nouveau régulièrement en concert tous ces chefs d’œuvres.

Accueil Sécurité Aide Points de retrait Conditions de vente Moyens de paiement Données personnelles FAQ Contactez-nous Mentions légales © Fnac